Pour les jeunes 16/25 ans

→ Le contrat de professionnalisation sur Pôle emploi

→ Le contrat de prof. sur le site du ministère du Travail

Le contrat de professionnalisation

Pour qui ?

Les jeunes de 16 à 25 ans révolus ou les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus les bénéficiaires de certains contrats.

Pourquoi, pour quels objectifs ?

Acquérir une qualification professionnelle ou compléter sa formation initiale par une qualification complémentaire en vue d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise.

Quel contrat de travail, quelle rémunération ?

Un contrat de travail de 6 à 24 mois minimum en CDD ou CDI, en alternance entreprise / centre de formation avec un temps de formation minimum de 15% du temps de travail ou 150 heures.

Les bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans révolus sont rémunérés en pourcentage du Smic selon leur âge et leur niveau de formation, les salariés âgés et 26 ans et plus perçoivent une rémunération qui ne peut être inférieure au Smic ni à 85 % du salaire minimum conventionnel.

Quels avantages pour l’employeur ?

Ce contrat ouvre droit pour l’employeur, pour certaines embauches et dans certaines limites, à une exonération de cotisations patronales de sécurité sociale.

Les employeurs qui embauchent et forment un demandeur d’emploi, âgé de 26 ans et plus, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation peuvent, sous certaines conditions, bénéficier d’une aide spécifique.

Une aide de l’État est généralement prévue au profit des employeurs qui embauchent, en contrat de professionnalisation, un demandeur d’emploi de plus de 45 ans.

Quel accompagnement pendant la durée du contrat ?

Pour chaque salarié en contrat de professionnalisation, l’employeur choisit un tuteur parmi les salariés qualifiés de l’entreprise. Le salarié choisi pour être tuteur doit être volontaire et justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans une qualification en rapport avec l’objectif de professionnalisation visé.

Son rôle sera notamment d’accueillir et d’informer le bénéficiaire, d’organiser son activité, de veiller au respect de son emploi du temps, d’assurer la liaison avec l’organisme de formation et de participer au suivi de l’évaluation de la formation.